mercredi 21 octobre 2009

Kenneth Anger - Puce Moment (1949)


Puce Moment, tourné en 1949, est à l'origine un extrait du long métrage Puce Women, sur les actrices du Hollywood des années 1920. Selon Kenneth Anger, "Puce Women était mon histoire d'amour avec le Hollywood mythologique. Une histoire d'amour hétérosexuelle avec toutes les déesses du cinéma muet... aujourd'hui des fantômes. Le projet est tombé à l'eau lorsque la construction d'une autoroute dans la vallée de San Fernando a entraîné la destruction de toutes les belles maisons des années 20. Puce Women a fini par n'être qu'un fragment mais mon idée originelle était de peindre des femmes éblouissantes à plusieurs moments de la journée. Il y avait Miss Dawn, Miss Morning, Lady Noon, Dame Afternoon et Dowager Evening. Puce Moment n'est qu'une partie de projet". Restent donc ces 6 minutes où une actrice fait sa toilette avant d'aller promener ses chiens.


Kenneth Anger précise la signification du titre Puce Moment : "Puce est la couleur de la robe à paillettes de l'actrice. C'est le nom donné à une couleur vert-violet irisée très en vogue dans années 1920".


Yvonne Marquis, l'actrice de Puce Moment quitta les États-Unis pour le Mexique jute après le tournage. Elle devint la maîtresse de Lazaro Cardenas, président mexicain de 1934 à 1940. Ce dernier est resté célèbre pour avoir accueilli Leon Trostky au Mexique lors de son exil.


En 1966, Kenneth ajouta une bande-son à Puce Moment. On peut donc écouter deux chansons superbes de l'inconnu Jonathan Halper qui ne donna plus signe de vie après ce coup de génie. En 1966, Jonathan Halper livre deux morceaux folk psychédélique totalement novateurs, "Leaving the old man behind" et "I'm a hermit".

video

Contrairement à l'actrice Yvonne Marquis et au musicien Jonathan Halper, Kenneth Ager continua sa carrière de cinéaste. En 1951, alors à Paris, il adapte une partie du Jeune et la mort de Jean Cocteau avant d'abandonner faute de financements. En 1954, il filme Inauguration of the pleasure dome, une sorte de ballet où l'on voit l'écrivain Anaïs Nin. En 1963, il réalise Scorpio Rising ; en 1969, Invocation of my demon brother (sur une musique de Mick Jagger) ; et en 1970 et 1981, deux versions de Lucifer Rising, un film sataniste auquel participe Jimmy Page, le guitariste de Led Zeppelin, les "stonettes" Marianne Faithfull et Anita Pallenberg, le réalisateur Donald Cammel (dont le père fut un ami du sataniste Aleister Crowley) et Bobby Beausoleil, disciple de Charles Manson et meurtrier emprisonné à perpétuité depuis 1970. Tout un programme. Depuis les années 1980, Kenneth Anger a réalisé une dizaine de courts métrages très rarement (parfois jamais) projetés sur les écrans.

Aucun commentaire: