jeudi 12 février 2009

Quand Lou Reed jouait "Walk on the Wild Side" pour la première fois


Tout le monde connaît "Walk on the Wild Side", l'étrange succès de Lou Reed. Etrange succès tant le sujet de la chanson se prête peu à une diffusion massive à la radio. Lou Reed parle en effet de la prostitution, des travestis et de l'usage de drogues en évoquant cinq personnages de l'entourage d'Andy Warhol: Holly Woodlawn (travesti), Candy Darling (travesti), Joe d'Alessandro (prostitué homosexuel), Joe Campbell (prostitué homosexuel) et Jackie Curtis (travesti). Tous ont joué dans les films d'Andy Warhol et Paul Morissey. Lou Reed les a connus lorsqu'il jouait dans le Velvet Underground, alors parrainé par Warhol, au milieu des années 60.

Deuxième couplet de la chanson, contenant la fameuse rime "lost her head / giving head":

Candy came from out on the Island
In the backroom she was everybody's darlin'
But she never lost her head
Even she was giving head

La ménagère de moins de 50 ans, auditrice de RTL ou de Nostalgie, comprend-elle les paroles ? Rien n'est moins sûr...

Sorti sur l'album Transformer en décembre 1972, "Walk on the Wild Side" en fut le premier single, arrivant à la dixième place des charts anglais et à la seizième place du billboard américain. A noter que l'album est produit par David Bowie, alors superstar.


video

Lou Reed interpréta à la guitare "Walk on the Wild Side" avec des paroles totalement différentes le 16 mai 1971 lors d'un enregistrement rudimentaire dans l'appartement de Richard et Lisa Robinson, à New York. C'est la première fois que Lou Reed joue ce titre. Dans cette version, nulle alllusion à la prostitution ou aux travestis. Il s'agit ici d'une simple exploration de New York. Ce 16 mai 1971, Lou Reed joua également: "I Love You", "Wild Child", "Ride into the Sun", "Lisa Says", "She's my Best Friend", "Hangin' 'Round", "The Kids" et "What Goes On/Follow the Leader". Bref, une bonne soirée pour les quelques personnes qui y étaient.

Aucun commentaire: