dimanche 25 janvier 2009

Le tract de Nabe sur Barack Obama


Daté du 20 janvier 2009, affiché sur les murs de Paris le lendemain, le dernier tract de Marc-Edouard Nabe a pourtant été peu lu jusqu'à présent. Et pour cause, en quelques heures, le tract nabien était vandalisé, lacéré, déchiré, détruit, illisible, etc... On retrouvait ici ou là des lambeaux de papier blanc où l'on pouvait décrypter quelques mots, quelques phrases, tout au plus. Pourquoi ce massacre ? Par respect de la loi sur l'affichage public ? Pour avoir du papier sur lequel écrire la liste de ses courses ? Par colère ? Par bêtise ?

Quatre raisons peut-être:
1) Le titre: "Enfin Nègre !"
2) L'illustration: La tête de Barack Obama, tout sourire, le fer au cou.
3) L'auteur: Marc-Édouard Nabe.
4) Le texte : heuuu... j'imagine que ceux qui ont déchiré le tract ne l'ont pas lu.

Dans ce tract, l'auteur de L'Âme de Billie Holiday donne son point de vue sur l'élection d'Obama et n'y va pas de main morte:

« L’Amérique se fout d’Obama, ce qu’elle voulait, c’est faire semblant aux yeux des autres de se laver de Bush alors qu’elle l’a plébiscité deux impardonnables fois. Ne pas oublier que les pires bushistes sont ceux-là mêmes qui ont voté Obama. Logiquement, il ne devrait pas y avoir assez d’oreilles pour mettre toutes les puces dedans. Personne ne semble trouver anormal que les néoconservateurs pro-Bush se soient métamorphosés en obamiens de la vingt-cinquième heure. Il y a pourtant une raison à cela: pour mieux réenculer le monde, il fallait à l’Amérique un nouveau gode. »


Voici le début du texte:

« Ça m’étonne. Moi, si passionné par les Noirs américains et si fanatique de l’Afrique en général, je reste de marbre face à l’élection historique de Barack Obama... Ça ne me fait strictement rien. Aucune émotion, pas un tressaillement de bonheur. Suis-je devenu insensible ? Normalement, ça aurait dû me faire plaisir que le petit Blanc McCain se fasse mettre par le grand Noir Obama, je ne comprends pas...

Je regarde autour de moi, ce sont des torrents de larmes. Un Noir enfin à la Maison Blanche! Les plus durs à cuire fondent d’extase. Les incrédules sont à genoux en train de remercier le Ciel, les défaitistes chantent victoire, les revenus de tout y repartent.

Pour les uns, l’élection d’Obama, c’est plus fort que le premier homme qui a marché sur la Lune. Pour les autres, c’est plus constructif que la destruction du mur de Berlin. Le CRAN jubile, les Antillais font des cabrioles... Au Jamel Comedy Club, on a regardé toute la nuit l’élection en direct pour faire la teuf entre « rebeux» et « renois » et entonner en choeur « What A Wonderful World »!

Et moi, je suis étrangement triste... Pourquoi bouder mon plaisir ? C’est encore mon maudit esprit de contradiction... Tout le monde adore Obama, alors forcément je suis contre... Quel rabat-joie ! Je suis bien bête de ne pas profiter de cette joie mondiale. »

Le tract complet ici en format pdf.

5 commentaires:

Pro-obama-de-merde a dit…

Ouais. ubber cool tout ça.

une corde jeune homme ?

tomblands a dit…

Je ne saute plus à la corde depuis l'école élémentaire, merci quand même...

mucharaziv a dit…

NaBe, il est génial ce tract !!

Obama, sale ordure, esclave du systeme...

il n'y a que les sots qui peuvent etre contents de son election démocratique ! les réputes et les démocrasseux ne sont que les valets du vrai pouvoir invisible, rockefeller et cie...

moi j'aurais préféré voir un petit candidat, boycotté par les médias, prendre d'assaut la maison blanche !!

et oui aussi aux usa, il n'y a pas que les ripoux et les démons...

Nabe, Monsieur !!

Anonyme a dit…

un saint texte ! n'empéche je me suis bien marré ! ras-le bol des soumis ! VIVE NABE !!!

Razorback a dit…

http://marc.edouard.nabe.free.fr/enfin_negre_nabe.pdf

Ze link is dead! :-(