mercredi 29 août 2012

Rim Chang-bom et Jon Kwang-il - On the Green Carpet (2001)

Après A Family Basketball Team et O Youth !, voici un troisième film nord-coréen "sportif" avec On the Green Carpet (푸른 주단우에서) de Rim Chang-bom et Jon Kwang-il. Et pas n'importe quel sport : le spectacle de mouvement de masse Arirang, organisé régulièrement à Pyongyang en l'honneur du Parti et du Juche. On the Green Carpet montre dans ses dernières minutes des extraits du spectacle donné en 2000 à l'occasion du 55è anniversaire de la fondation du Parti du Travail et intitulé "Le Parti du travail de Corée toujours victorieux". Ce spectacle très impressionnant demande la participation de plus de 100.000 gymnastes et danseurs. c'est devenu la marque de fabrique de la Corée du Nord. Fait notable : le film a été projeté lors du Festival du film de Berlin en 2004.



On the Green Carpet met en scène Mun Gyu, assistant directeur de la partie gymnastique des jeunes enfants, et Hyon Hui, vice-directrice du spectacle. Mun Gyu et Hyon Hui se connaissent depuis l'enfance mais sont en froid parce que Mun Guy avait fait rater à Hyon Hui sa participation au spectacle Arirang quand ils étaient adolescents. Ils doivent pourtant travailler ensemble pour faire du spectacle de l'an 2000 un succès éclatant pour le Général et le Parti. Mun Gyu, par amour pour le Général, est très exigeant avec les enfants, leur demandant notamment d'exécuter une série de saltos avant synchronisés. Voyant que les enfants n'arrivent pas à exécuter ce geste, Hyon Hui demande à Mun Gyu de laisser tomber mais celui-ci s'oppose vivement à sa supérieure, allant même jusqu'à l'insulter. Une violence rarement vue dans une film de Corée du Nord.

A l'extrême gauche : Hyon Hui. Au milieu : Mun Gyu.
Le spectacle total Arirang. Rien que pour vos yeux.

Hyon Hui finit par plier quand elle comprend que le seul souhait de Mun Gyu (et des enfants) est de faire plaisir au Général en lui donnant le meilleur spectacle Arirang. Tout est bien qui finit bien : le spectacle, présenté dans le Rungrado May Day Stadium(le plus grand stade du monde), est un succès et le Général remercie personnellement Hyon Hui pour la parade gymnastique des enfants. Pleurs, joie. Ci-dessous, l'histoire des mouvements d'ensemble expliquée en quatre images.


L'intérêt majeur d'On the Green Carpet est de voir les répétitions des mouvements de masse dans dans stades immenses. Voici en vidéo le spectacle Arirang donné à la fin du film.

2 commentaires:

I.D. a dit…

Les spectacles Arirang sont fascinants. J'avoue que je m'en délecte. Je n'imagine même pas ce qu'ils représentent en terme de travail. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour le Juche sans déc' ?!

Sans ça, lecteur silencieux de ton blog, je profite de l'occasion pour te remercier pour le travail que tu réalises notamment sur la cinématographie nord-coréenne. Je découvre grâce à toi quelques titres que je ne connaissais pas. Ils m'ouvrent donc sur un cinéma bien trop rare dans nos contrées occidentales. Un coup de projo' bien venu. Bonne continuation !

tomblands a dit…

@I.D.
Oui, ces spectacles Arirang sont sublimes.

Il me reste encore quelques films nord-coréens à chroniquer. Malheureusement, il y en a une vingtaine que je ne peux pas regarder faute de sous-titres.