dimanche 6 novembre 2011

Takashi Miike - Ambition Without Honor (1996)

Takashi Miike Ambition without honor
En 1996, Takashi Miike est en pleine bourre et commence à faire parler de lui en dehors du Japon. Shinjuku Triad Society (1995), son treizième film, s'est fait remarqué ; Miike peut enfin faire diffuser ses films dans les salles de cinéma et non plus seulement en vidéo. Ce qui ne l'empêche pas de continuer à tourner pour le marché vidéos, comme le montrent The Way to Fight ou Ambition Without Honor (Jingi naki yabo en japonais). Comme son titre l'indique, ce dernier est un film de yakuza qui rend hommage à la série Combat sans code d'honneur de Kinji Fukasaku. Moins élaboré et "miikéen" que Shinjuku Triad Society, Ambition Without Honor reste un film correct, très classique dans le scénario et la mise en scène. C'est tout de même meilleur que Bodyguard Kiba (1993) et, surtout, Bodyguard Kiba 2 (1994).

Takashi Miike Ambition without honorTestuya va devoir jouer du flingue pour s'en sortir.

Takashi Miike Ambition without honorUn assassinat nocturne en pleine préparation.

Takashi Miike Ambition without honorMauvaise posture !

Tetsuya (interprété par Yuta Sone, qu'ont voit dans d'autres Miike : Gozu, Yakuza Demon, Zebraman et Waru) a seulement 17 ans quand il tue le chef d'une famille de yakuzas, dans le but d'intégrer lui-même la famille rivale, les Shiramatsu. Quand il sort de prison, sept ans plus tard, personne ne se déplace pour l'accueillir. Les temps ont bien changé : les deux familles rivales ont fait la paix et coexistent tant bien que mal. Tetstuya ne l'entend pas de cette oreille et veut à tout prix rejoindre les yakuzas. Face à l'indifférence et au mépris que lui voue la famille Shiramatsu, Testsuya décide de forcer son destin de criminel, en parasitant les activités illégales des yakuzas, en laissant de côté son honneur. Ce parcours de criminel laissera son lot de morts et de sacrifiés.

video
Le fait d'arme de Testuya qui lui vaudra sept ans de prison.

Aucun commentaire: