dimanche 2 mai 2010

Takashi Miike - Bodyguard Kiba 2 (1994)

Miike bodyguard kiba
Quelques mois après la sortie en vidéo de Bodyguard Kiba, Takashi Miike remet le couvert avec la même équipe pour tourner le deuxième épisode, pompeusement intitulé Bodyguard Kiba 2 : Combat Apocalypse. Encore une fois, le scénario est écrit par Hisao Maki. Si le premier épisode montre plusieurs scènes réjouissantes dans un film globalement anodin, on peut difficlement sauver quelque chose du deuxième épisode, long de 65 minutes. Dans le livre Agitator, the cinema of Takashi Miike, Tom Mes considère Bodyguard Kiba 2 comme "le nadir artistique de la carrière de Miike", avec un scénario ennuyeux et sans consistance, des prises de vue douteuses et négligées, des acteurs monolithiques et des voix doublées dans un anglais guère compréhensible. On peut difficilement le contredire.

Kiba et Natsuki dans les rues pittoresques de Taïpeï.

Dans Bodyguard Kiba 2 : Combat Apocalypse, le garde du corps Kiba de l'école d'arts martiaux Daïto est engagé pour protéger la belle Natsuki lors d'un séjour à Taïwan. Kiba et Natsuki sont hébergés à l'école locale d'arts martiaux Daïto. Les décors sont particulièrement peu soignés : les murs sont délabrés, la peinture défraichie et le mobilier réduit au luxe d'un appartement de l'Europe de l'Est soviétique. Il ne devait pas y avoir beaucoup de femmes dans l'équipe de tournage !

Décor spartiate et problème d'éclairage...

Le mobilier de Taïpeï au milieu des années 1990. A noter, le bout de mur en mauvais état, à droite. Attention au cadre !

Après quelques brèves scènes de combat, Kiba et Natsuki rendent visite à Wang, le directeur de l'école d'arts martiaux. S'ensuit une scène étrange dans une discothèque où Wang exécute quelques pas de danse, familiers à tout amateur de teknivals. Cette scène, sans incidence sur le reste du film, donne à Miike le loisir d'exhiber quelques pairs de seins et d'améliorer ses qualités pour filmer en plan rapproché. En effet, comment éviter de montrer qu'une discothèque, louée pour l'après-midi du tournage, est vide, sauf en utilisant des plans rapprochés ? On note également, au second plan, derrière Wang le danseur, un homme de main avec un téléphone portable de la taille d'un grille-pain collé à l'oreille mais "qui ne parle pas". Il doit écouter sa boite vocale... sûrement... Ambiance surnaturelle ou concept cheap ?

Scène de flashback : le coup du filtre sépia...

Des gangsters armés qui préfèrent parler au lieu de tirer.

Pour le reste du film, on le droit à une scène de flashback où Miike utilise un filtre "sépia avec des effets de pellicule datée et rayée", comme on en trouve aujourd'hui sur un logiciel vidéo Windows. On a également le droit à l'arrivée d'un nouveau garde du corps, Ryo, venu des Philippines pour aider Kiba. Le scénario prend de l'ampleur quand le danger réel menaçant Kiba est révélé : Wang veut prendre la tête de l'école Daïto et éliminer Kiba ! Quelques combats plus tard, le film est fini. Kiba a réussi sa mission, il arpente les rues de Taïpeï, d'un air suffisant. En attendant le troisième et dernier opus de la série Bodyguard Kiba !

video
Le point d'orgue du film : la scène de la discothèque.

Aucun commentaire: