jeudi 8 janvier 2009

Yoshihiro Nishimura - Tokyo Gore Police (2008)




Le film gore nippon de l'année 2008, réalisé par Yoshihiro Nishimura, qui n'est pas vraiment un inconnu puisqu'il est responsable du maquillage sur les films Meatball Machine (une variation de Tetsuo de Shinya Tsukamoto), The Machine Girl (l'histoire d'une lycéenne vengeresse avec une tronçonneuse à la place du bras) et Suicide Club de Sono Sion (la grande classe). Tous ces films ont la particularité de faire se déverser des hectolitres de ketchup ou autre jus de groseille en guise de sang.

Tokyo Gore Police, comme son nom l'indique, ne déroge pas à la règle. Dans un Japon futuriste ultra-sécuritaire où les publicités vantent l'automutilation chez les adolescentes, la police privatisée lutte contre un nouveau mal: des assassins mutants qui ont la particularité de créer des armes organiques quand on les blesse (un bras tronçonneuse, des yeux pistolets ou des seins gorgés d'acide, ce genre de choses...). Ces mutants sont appelés des "ingénieurs". Ruka (jouée par Eihi Shiina, la psychopathe d'Audition de Takashi Miike) est chasseuse d'ingénieurs et n'y va pas par quatre chemins pour les éliminer. Ruka est également à la recherche du meurtrier de son père, assassiné devant ses yeux alors qu'elle était jeune fille.

La speakerine de la police: sexy et déjantée...

Tokyo Gore Police est avant tout un divertissement et plonge légitimement le spectateur dans l'outrance et la potacherie. Nishimura fait plusieurs clins d'oeil au Starship Troopers de Paul Verhoeven, quand le film est entrecoupé de fausses publicités vantant les mérites de la police privée (en montrant des exécutions sommaires en direct ou des interventions très violentes où les images trop sanglantes sont censurées par des pixels) ou démontrant la qualité de couteaux de poche designés pour s'automutiler ou se faire hara-kiri.

"Regardez-moi dans les yeux... j'ai dit les yeux..."

Autre scène désopilante: un bordel où les prostituées sont génétiquement modifiées pour le plus grand plaisir des clients. Bonne nouvelle pour les amateurs de gore grotesque, Tokyo Gore Police aura sa suite, comme nous l'indique le pré-générique de fin et son: "More Gore Coming Soon!" Ci-dessous, la première scène de combat du film:

video
Finalement, le corps humain contient beaucoup plus que 5 litres de sang !

Aucun commentaire: