samedi 31 janvier 2009

Rare interview de Richard Hell en 1977


Richard Meyers, mieux connu sous le nom de Richard Hell, est une des figures les plus importantes du mouvement punk. Au lycée, il se lie d'amitié avec Tom Miller. Passionnés par la littérature française, plus particulièrement le symbolisme et le décadentisme, Meyers prend le nom d'artiste de Richard Hell, en hommage à Une Saison en Enfer de Rimbaud, tandis que Miller adopte le "patronyme" de Verlaine. En 1969, à New York, ils fondent le groupe de rock The Neon Boys, qui devient par la suite Television. Bassiste, Hell est évincé du groupe en 1975 pour diverses raisons: incompatibilité d'humeur avec Tom Verlaine, jeu de basse approximatif, guerre d'ego pour imposer ses chansons, consommation d'héroïne... En mai 1975, il intègre le nouveau groupe de Johnny Thunders, The Heartbreakers. Ce groupe fantastique livrera des prestations scéniques exceptionnelles, notamment au CBGB's et au Max's Kansas City. Pourtant, Richard Hell, bassiste, parolier et chanteur sur quelques titres, quitte The Heartbreakers en 1976.

Après avoir joué dans deux des groupes phares du punk rock sans avoir su s'imposer, Hell fonde son propre groupe, The Voidoids. Il a alors le contrôle artistique du groupe et peut jouer son répertoire dont les hymnes "Love Comes In Spurts" et "Blank Generation", déjà joués avec Television et The Heartbreakers. Le refrain de "Blank Generation" passe vite à la postérité et devient une expression synonyme du mouvement punk new yorkais.

I belong to the blank generation and
I can take it or leave it each time
I belong to the ______ generation but
I can take it or leave it each time

Le 45-tours mythique de Richard Hell & The Voidoids.

The Voidoids se compose de Richard Hell au chant et à la basse, de l'excellent guitariste Robert Quine (REP 1942-2004), du second guitariste Ivan Julian et du batteur Marc Bell. Ils sortent l'album Blank Generation en 1977. Un classique du genre. Peu après la sortie de l'album, Richard Hell donne une interview radiophonique à Bob Alexander, le 28 septembre 1977 sur WBAI. Écouter ci-dessous. Attention, enregistrement très rare.

video

L'interview complète dure 32 minutes et il s'agit ici des 14 dernières. Hell évoque "Blank Generation", la deuxième chanson qu'il a écrite, en 1974. "C'était une sorte de blague". Hell enchaîne sur ses débuts musicaux avec Television: "A l'époque, on était les seuls à avoir les cheveux courts et des vêtements déchirés, on était complètement à la marge, un peu dans la tradition du Velvet Underground". Bob Alexander interroge ensuite Hell sur le songwriting, la violence dans le punk ("En Angleterre, le public vous crache dessus s'il vous aime") et la prochaine tournée des Voidoids en Albion en compagnie des Clash.

Aucun commentaire: