samedi 14 août 2010

Norbert Weber - Im Land der Morgenstille (1925)


En 1925, le Père Norbert Weber (1870-1956), un moine bénédictin allemand de l'abbaye de Sainte-Odile, se rend pour la deuxième fois en Corée, muni d'une caméra. Il filme la vie quotidienne des Coréens, sans narration précise. Deux ans plus tard, le documentaire de près de 2 heures est projeté en Allemagne sous le titre Im Land der Morgenstille soit "au pays du matin calme", surnom de la péninsule, d'après une traduction de "royaume Choson". En 1925, la Corée est sous occupation de l'Empire japonais.

Danse de petites Coréennes.

Musique traditionnelle.

Sly & The Family Stone : "Dance to the music !"

Pendant le Troisième Reich, le gouvernement nazi, alors allié au Japon, a essayé de confisquer le film qui pouvait être interprété comme une critique de l'Empire nippon et de son occupation de la Corée. Un moine bénédictin a alors caché les bobines du film derrière un mur de l'abbaye de Sainte-Odile peu avant sa mort. Les bobines ont été retrouvées en 1975 lors d'une rénovation du de l'abbaye.


Une cérémonie de mariage célébrée par le Père Norbert Weber.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le film est "Une cérémonie de baptême célébrée par le Père Norbert Weber" et non pas de "mariage" (mars 2014).