jeudi 10 septembre 2009

Quentin Tarantino - My Best Friend's Birthday (1987)


La matrice tarantinesque ou ce qu'il en reste : 35 minutes sauvées par une VHS pirate de mauvaise qualité qui tourne depuis 2005 sur Internet. My Best Friend's Birthday, le premier long-métrage de Quentin "cutie" Tarantino, le réalisateur des chefs-d'œuvre Reservoir Dogs (1992) et Death Proof (2007) et le scénariste de l'excellent True Romance (1993) réalisé par Tony Scott (son seul bon film avec Top Gun qui met en scène la tête à claques Tom "Maverick" Cruise et l'alcoolique colérique Val "Iceman" Kilmer). Ce premier film voit Tarantino aborder ses thèmes de prédilection : le cinéma, Elvis Presley, le kung-fu, l'amitié, la prostitution, les embrouilles, et surtout, les dialogues interminables haut-de-gamme et futiles entre gens vrais.

Tarantino en pleine conversation sur Elvis Presley. L'Amérique est en jeu.

Quentin Tarantino joue ici le rôle Clarence Pool, un animateur radio qui préfigure Jungle Julia dans Death Proof. Clarence (le nom du personnage principal joué par Christian Slater dans True Romance) anime un émission consacrée à Eddie Cochran mais se révèle être un fan inconditionnel d'Elvis Presley (Elvis qui sera joué par Val "Iceman" Kilmer dans True Romance). Lors d'une scène dans un bar miteux (comme dans Death Proof), il bavardera allègrement avec le patron sur les qualités d'acteur d'Elvis en admettant (comme Christian Slater dans True Romance, le texte est intégralement repris) qu'il "n'est pas pédé mais que s'il devait se faire enculer par un seul type, ce serait Elvis". Et Quentin Tarantino, gomina dans les cheveux, de singer le chanteur au bassin le plus célèbre.

Linda Kay et Graig Hamman (Mike). Ce dernier se fait entuber par sa Eve. Comme tout américain qui fréquente les hôtels, Tarantino a lu la Bible.

My Best Friend's Birthday raconte la journée de quelques amis le jour de l'anniversaire de Mike, qui apprend malheureusement qu'il vient de se faire plaqué par sa petite amie. Sa petite amie étant interprétée par Linda Kaye, présente dans Reservoir Dogs et Pulp Fiction. Entre une pseudo-overdose à la cocaïne, des délibérations sur les mérites d'acteur d'Elvis, une scène de kung-fu et un dialogue entre Quentin Tarantino et une prostituée, il ne se passe pas grand chose. Mais "Cutie" montre déjà ce qu'il fera par la suite : par exemple un plan séquence tourné à 360 degrés. Voir la scène d'ouverture de Reservoir Dogs - qui n'est pas séquence mais l'idée y est - et la scène de restaurant dans la seconde partie de Death Proof. Autre bribe de dialogues utilisés ultérieurement : ce dialogue entre Tarantino et le fan d'Eddie Cochran: "you're cool ?" - "yeah, I'm cool" qui est repris dans Reservoir Dogs (et dans la chanson "Scooby Snacks" des Fun Lovin' Criminals), "Are you cool ?" - "Yeah, I'm cool". Des faits anecdotiques qui montrent pourtant la cohérence artistique de Tarantino.

Craig Hamman dans le rôle de Mike. Il est la voix de l'animateur radio dans Reservoir Dogs.

Pour terminer, notons que Tarantino, en cinéphile maniaque et averti, montre une conversation entre lui et une prostituée sur les bienfaits de travailler dans un vidéo-club (métier qu'exerçait à l'époque Quentin). Les affiches de cinéma placardées sur les murs sont également explicitement mentionnées. Mais la qualité de l'image ne permet malheureusement pas de découvrir les noms des films.

video

Ci-dessus un extrait du film. Les films de Tarantino permettent au moins au spectateur de passer un bon moment et d'éviter la dépression nerveuse.

Morale et philosophie de la vie contemporaine : on a donc une scène d'un film de Quentin Tarantino ; "I'm not down down" des Clash ; un tableau tahitien de Gauguin ; un bain à Venise qui, après le coucher de soleil, dans ses feux améthyste et topaze, embrase la lagune tout entière ; et, au réveil, le visage de la femme qu'on chérit, pur et démaquillé, pour être heureux dans ce monde abject.

Aucun commentaire: