dimanche 5 avril 2009

Richard Kern - Fingered (1986)

Richard-Kern-Lydia-Lunch-Fingered
Fingered est sûrement le plus fameux méfait de Richard Kern tourné en Super-8. D'après un scénario co-écrit avec Lydia Lunch, Fingered raconte l'histoire d'une "hôtesse de téléphone rose" (Lydia Lunch) qui n'hésite pas à se livrer aussi à la prostitution. Après une passe particulièrement intense, Lydia Lunch fait une balade en voiture avec son client. Ce dernier (Marty Nations) se révèle être un psychopathe ultra-violent. Sexe, viol, meurtres, insanités: en 23 minutes, Richard Kern a réalise un des films les plus outrageants (et drôles) jamais vus. Le spectateur est d'ailleurs prévenu dès le début du film par cet avertissement:

"This film is an EXERCISE in the CAPITALIZATION of an EXPLOITATION that some may find unnecessarily VIOLENT, SEXIST and DISTUGSTING. We therefore suggest the viewer EXECUTE caution and discretion. Although it is not our sole intention to SHOCK, INSULT or IRRITATE, you habe benn warned the we are CATERING only to our own preference as membres of the SEXUAL MINORITY."

Richard-Kern-Lydia-Lunch-FingeredLydia Lunch au téléphone: "Mummy's here, Joey, mummy's here..."

Richard Kern a expliqué dans le livre Deathtripping, the Extreme Undeground, le déroulement du tournage: dix jours à Los Angeles. "I went around looking at different locations and figured what was gonna happen everywhere, and Lydia had some scenes, I had some scenes, and then her and Marty went off to write the dialogue at night and then we'd film for five hours, something like that".

Richard-Kern-Lydia-Lunch-Nude-Fingered
Richard-Kern-Lydia-Lunch-Nude-FingeredMarty Nations et Lydia Lunch, "je te tiens, tu me tiens..."

Fingered lorgne du côté de la pornographie pour deux raisons. Les scènes de sexe entre Lydia Lunch et Marty Nation ne sont pas - totalement - simulées. C'était déjà le cas dans la précédente collaboration entre Lydia Lunch et Richard Kern, Right Side of my Brain (1985). De plus, les dialogues sont parmi les plus crus qui existent. Entre autres "cunt", "asshole", "bitch" et "dick", le mot "fuck" est prononcé 173 fois en 23 minutes ! Sacrée performance ! Richard Kern explique: "Well Lydia said, I'm gonna make the dialogue just like a porno movie. It's gonna be fuck, fuck, fuck, fuck, fuck, fuck..."

Richard-Kern-Lung-Leg-FingeredLung Leg, malheureuse autostoppeuse...

Richard-Kern-Lydia-Lunch-Fingrered-Girl-with-GunLa controversée scène du flingue...

Fingered devait être distribué par le label californien SST mais celui-ci s'est finalement désisté à cause d'une scène où Lydia Lunch se fait violer avec un flingue sur le capot d'une voiture. Richard Kern raconte que ce type de "pratique" est illégal en Californie: "There's some law about that - because of some actress who got raped with a gun or something - that's what they told me - I don't remember".

video

Ci-dessus, le début du film: une conversation téléphonique avec un tordu qui fantasme sur sa mère. Très instructif. Après Fingered, Richard Kern réalise d'autres courts-métrages, Pierce (1986) et The King of Sex (1987) avant de faire une pause de trois ans. De 1987 à 1990, il s'exile en Californie pour couper les ponts avec New York et décrocher de l'héroïne. Durant cette période, il est bassiste du groupe punk de G.G. Allin, un fou furieux scato et suicidaire. Dans les années 1990, Richard Kern devient à la mode et réalise des clips pour Cop Shoot Cop et Marylin Manson et édite ses photographies érotiques dans des collections prestigieuses. Ses courts-métrages sont réunis dans le DVD Hardcore Collection Extended.

Aucun commentaire: