lundi 21 février 2011

Jean Rollin - La Comtesse Ixe (1976)

Jean rollin comtesse ixe
Jean Rollin, qui nous a quittés en décembre 2010, est une légende du cinéma de genre français. On le connaît surtout pour ses films de vampires, alliant érotisme, fantastique et onirisme. Des films d'auteur fauchés, parfois involontairement hilarants. Ce qui est moins connu, c'est que Jean Rollin a réalisé des films pornographiques, dans un but strictement alimentaire. Entre 1974 et 1983, il a ainsi réalisé plus de 20 films pornographiques, la plupart du temps sous le pseudonyme de Michel Gentil. Les titres sont à la fois très drôles et très éloquents : Tout le monde il en a deux (1974), Lèvres entrouvertes pour sexe chaud (1977) ou Remplissez-moi les trois trous (1978) ! On y retrouve généralement la fine équipe du porno gaulois des années 1970.

Jean rollin jean-pierre bouyxouJean-Pierre Bouyxou : assistant réalisateur... et acteur !

jean rollin michel gentilMichel Gentil alias Jean Rollin !

Dans La Comtesse Ixe, on retrouve donc deux des acteurs masculins les plus célèbres de l'époque : Alban Ceray et Guy Royer. Côté féminin, la distribution est moins prestigieuse mais on y trouve la fameuse Karine Gambier, qui a notamment joué dans quatre films de Jess Franco ! A noter enfin la présence de Jean-Pierre Bouyxou (expert du cinéma de genre), dans le rôle (sans scène "adulte") d'Arsène Bouyxou, gentleman cambrioleur.

jean rollin comtesse ixeUne fine équipe !

comtesse ixe rachel mhasRachel Mhas : voleuse et fausse comtesse.

Le scénario est très simple : un "baron" (Alban Ceray) organise une soirée privée, à laquelle est conviée la mystérieuse Comtesse Ixe. Cependant, l'invitation adressée à la Comtesse est interceptée par une femme masquée et costumée façon Irma Vep (Rachel Mhas). Cette dernière s'invite donc à la soirée (qui a bizarrement lieu en plein jour) en prenant l'identité de la Comtesse Ixe. Son but : détrousser les invités. Sa méthode : verser un liquide aphrodisiaque dans le champagne et commettre ses larcins pendant les ébats (collectifs) des invités. De façon totalement incohérente, la véritable Comtesse Ixe (Karine Gambier) apparaît bientôt : "je n'ai pas reçu d'invitation mais je suis venu quand même !". Pour enfoncer le clou, en plus d'être incohérent, le film est ennuyeux, les scènes mal filmées, les acteurs limités et les dialogues consternants. On imagine La Comtesse Ixe tournée en moins deux jours, bien sûr.

karine gambier comtesse ixeKarine Gambier restera habillée moins de trente secondes !

Interrogé par Nanarland.com, Jean Rollin explique l'ambiance de l'époque, sans cacher qu'il savait très bien que l'"on faisait de la merde" :
Quand on en est venus à la période X, le film ne comptait plus du tout. Ce qui comptait, c'était le tournage, c'était de prendre un plaisir qui existait à tourner avec des gens sympathiques, qui n'étaient pas du milieu du cinéma, mais du milieu de l'érotisme. Je dois dire qu'on avait constitué une petite équipe extrêmement sympa et on se retrouvait avec grand plaisir. Je me souviens qu'à la fin d'un tournage où l'on avait fait deux films X l'un derrière l'autre, avec les mêmes acteurs, qui avait duré cinq jours dans une maison près de Courtenay : tout le monde pleurait. C'était très particulier comme ambiance, il y avait vraiment une amitié solide entre tous les gens qui participaient à ça. C'était un vrai plaisir. On faisait de la merde, on le savait bien, mais c'était un plaisir. On se retrouvait ensemble, c'était un petit peu comme une famille. J'irais même jusqu'à dire que c'était un petit peu boy-scout comme ambiance !

Le début du film. Pour terminer sur une note positive, accordons que la musique jazz de La Comtesse Ixe est très sympathique :

video

1 commentaire:

dr frankNfurter a dit…

Bon tout a été dit : incohérent, ennuyeux (disons que les scènes auraient surtout gagné à être plus condensées) et une Karine "sous-employée".
Reste une musique jazz sympathique