jeudi 4 février 2010

John Woo - From Riches to Rags (1980)




Neuvième film réalisé par John Woo, From Riches to Rags est une comédie qui met en scène l'acteur Ricky Hui. C'est d'ailleurs le premier film auquel il participe après son départ de la maison de production Shaw Brothers. Il remettra le couvert avec John Woo dans les comédies To Hell with the Devil (1981) et Plain Jane to the Rescue (1982), et jouera notamment dans le polar Aces Go Places 3 de Tsui Hark (1984).

Ricky Hui a le plus gros cigare.

Dans From Riches to Rags, Ricky Hui joue le rôle d'un travailleur pauvre de 28 ans vivant encore chez sa grand-mère et rêvant d'épouser Jo-Jo, une célèbre actrice hong kongaise. Un jour, il devient millionnaire en gagnant au loto. D'une vie de perdant, il va passer à un vie de grand luxe, en achetant maison, voiture et vêtements idoines. Avec son ami Fatso, ils mènent la belle vie en alternant victuailles, sorties en boites de nuit et étalages de nouvelle richesse. Le brille-brille qui se pratique d'aujourd'hui par des Russes philanthropes et esthètes sur la Côte d'Azur.

Les trois tueurs à gages en voiture. Celui de droite louche terriblement.

En garde ! Fatso et Ricky en plein duel.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'au jour où Ricky apprend par une méprise d'un médecin qu'il a le cancer et qu'il va bientôt mourir dans d'atroces souffrances. Ricky décide de se suicider. Pour ne pas avoir à souffrir et être sûr de mourir proprement, il engage des tueurs professionnels pour l'abattre. Mais Ricky prend soudain conscience que le médecin s'est trompé dans son diagnostic : il n'a pas le cancer et ne va pas mourir. Ricky doit donc échapper aux tueurs professionnels (des bras cassés !) qu'il a engagés. S'ensuivent des courses poursuites, des bagarres de rues hilarantes et un final fou dans un hôpital psychiatrique !

video
Une partie de billard rondement menée : good ! good ! good !

La séquence finale de l'hôpital est particulièrement drôle puisque John Woo y pastiche deux films à succès de 1978 : Midnight Express d'Alan Parker et The Deer Hunter de Michael Cimino. En effet, sur le point de devenir eux-mêmes fous, Ricky et Fatso regardent les fous marcher en cercle autour d'un lingot d'or géant. Ricky décide de marcher à contre-courant "pour ne pas devenir fou" comme le taulard de Midnight Express quand il commence à trop disjoncter. Enfin, le film se termine par une séance de roulette russe ici tournée en dérision. On est loin du pathos entre Robert de Niro et Christopher Walken dans les geôles du Viet Cong.

video
La scène de la roulette !

Aucun commentaire: