vendredi 5 février 2010

Jing Wong - City Hunter (1993)




Jing Wong a réalisé près de cent films en vingt ans de carrière ; c'est un habitué des comédies policières comme Casino Tycoon, God of Gamblers ou Royal Tramp. En 1993, il porte à l'écran le manga à succès City Hunter, mieux connu sous le nom de Nicky Larson. Nicky Larson (ou Ryo Saeba) est un détective privé amateur de belles femmes et de nourriture. Et il n'hésite pas flinguer à tout va. Un rabelaisien en Chine, en quelque sorte. Il protège également Kaori, la petite sœur de Makimura, feu son partenaire.

Le fameux marteau qu'utilise Kaori pour écraser le libidineux Ryo.

Dans cette adaptation du manga, Jing Wong a convoqué des acteurs réputés de Hong Kong. Jackie Chan, qu'on ne présente plus, est Ryo Saeba. Un choix logique quand on connaît le talent de Chan pour l'humour, les arts martiaux et les cascades dangereuses réalisées sans doublure (avec parfois des membres brisés ou des évanouissements à la clef). Kaori est interprétée par Joey Wang, célèbre pour son interprétation dans Histoire de Fantômes chinois en 1987.

Joey Wang en robe de soirée.

Chingmy Yau : la grande classe.

Leon Lai, joueur de cartes roublard.

Chingmy Yau, finaliste de la compétition Miss Hong Kong en 1987 et actrice sexy pour des polars et des thrillers "légers" dans les années 1990, joue le rôle de Saeko, une femme flic tête brûlée qui porte très biens les pétoires dans sa guêpière. Du lourd. Leon Lai, acteur et chanteur populaire, qu'on peut voir dans Les Anges Déchus de Wong kar-Wai et A Hero Never Dies de Johnnie To, incarne Gundam, escroc des jeux de cartes qui refuse que des terroristes l'empêchent de gagner de l'argent. Un grand moraliste donc. Enfin, Richard Norton joue le rôle du gros méchant de service. Quelques années plus tard, il livrera ses services dans la série Walker Texas Ranger. Il est très musclé et manie le nunchaku avec dextérité.


L'histoire ? Jackie Chan, aux trousses d'une jeune fugueuse, se retrouve en pleine croisière sur un paquebot de luxe. Pas de chance, des terroristes ont décidé de braquer le paquebot et d'enlever les personnes les plus riches pour demander une rançon exorbitante. Aidé par la petite Kaori, la flic Saeko et l'escroc Gundam, Ryo Saeba, célèbre city hunter, va venir à bout des terroristes. Le film comporte une forte dose d'humour, beaucoup de scènes de combats, quelques fusillades et deux ou trois cascades osées dont une poursuite en planche à roulettes à contre-sens sur l'autoroute. Le combat final entre Jackie Chan et Robert Norton est certes un peu longuet mais la scène "street fighter" justifie à elle seule le film :

video

Dans cette scène, Jackie Chan s'explose contre une borne d'arcades Street Fighter 2 (en 1992, le jeu est au sommet de sa popularité). Il se transforme alors en Maître Honda alors que son ennemi terroriste devient Ken. On se demande quand même si c'est de la publicité (gratuite ou payante) pour le célèbre jeu vidéo.

1 commentaire:

Le Discerneur a dit…

Mon dieu, y a Gill et Dhalsim aussi ! Merci pour ce fou rire