mardi 1 mai 2012

Rouben Mamoulian - Dr Jekyll et Mr Hyde (1931)

En 1931, Rouben Mamoulian réalise une version du Docteur Jekyll et Mister Hyde qui fera date. A l'époque, les films de Hollywood sont de plus en plus audacieux et prennent des largesses avec l'ordre morale. il n'est pas rare de voir à l'écran de la nudité (strictement féminine) et des comportements jugés indécents comme l'amour avant le mariage, l'alcoolisme, le banditisme et la prostitution. Dans une Amérique puritaine, ces libertés dérangent. C'est pourquoi en 1934 fut appliqué le Code Hays, un code de régulation et de censure cinématographique.

Le Docteur Jekyll (Frédéric March) dans son laboratoire.
Duel : Ivy Pearson, la demi-mondaine, et Muriel Carew, la future femme.

Comme plusieurs films "pré-code", Docteur Jekyll et Mister Hyde met largement en avant l'érotisme des personnages. Le Docteur Jekyll, éminent médecin de la société victorienne, qui souhaite épouser au plus vite sa dulcinée, se voit refuser par le père de celle-ci. Le soir même du refus, Jekyll est confronté à une demi-mondaine, Ivy Pearson, au prénom idéalement choisi. Malgré les provocations érotiques de celle-ci (attouchements, baisers, effeuillage intégral - d'ailleurs en partie censuré -, jeu de jambes), Jekyll se voit dans l'obligation de couper court aux avances. En moins de 15 minutes de film, Mamoulian fait de Jekyll un être sexuellement frustré et critique vis-à-vis des conventions de la société.


Transformation du Docteur Jekyll en Mister Hyde.

Rouben Mamoulian mélange cette frustration sexuel aux expérimentations de Jekyll qui cherche à séparer chez l'homme son côté naturellement bon (son âme) et son côté animal. Malheureusement pour lui, la potion créée par Jekyll le transforme en un être essentiellement animal dont le phsique le rapproche de l'homme de cavernes. Mamoulian explique : "comme modèle de Hyde, je n'ai pas pris un monstre mais notre ancêtre commun, l'homme de Néanderthal. Quand la première transformation a lieu, Jekyll devient Hyde qui est la bête en lui. Pas le mal mais la bête". Hyde est le contraire de l'homme civilisé : il est impulsif, violent et ne pense qu'à assouvir ses désirs sexuels. La première chose qu'il fait est donc de retrouver Ivy Pearson, la pauvre demi-mondaine, qui finira littéralement persécutée et battue à mort.

 
L'éblouissante Miriam Hopkins dans le rôle d'Ivy Pearson.

Cette lecture très sexuelle du Docteur Jekyll et Mr Hyde par Mamoulian sera reprise pour plusieurs autres figures célèbres du cinéma (ou de la littérature) : Dracula (chez Tod Browning, Jess Franco ou Francis Ford Coppola) ou l'Homme Invisible (chez Paul Verhoeven).

Ivy Pearson terrifiée et violemment battue par Hyde.

Notons enfin l'importance des innovations techniques utilisées par Rouben Mamoulian. Celui-ci emploie à plusieurs reprises (notamment au début du film) le traveling subjectif : le spectateur voit alors la scène à travers le regard du Docteur Jekyll. Lors de la première scène de transformation de Jekyll en Hyde (voir ci-dessous), Mamoulian emploie des effets sonores et visuels inédits dont le plan à 360°. Enfin, Mamoulian coupe à plusieurs reprise l'écran en deux pour montrer deux actions différentes qui se passe en même temps.

video

Aucun commentaire: